Best / worst album art 2013.

L’heure des bilans tout ça, tout ça… Donc voilà, pour clore cette année musicale je vais comme à mon habitude commencer par vous présenter les pochettes d’albums les plus à mon goût de l’année 2013 (remarquez le tact pour une fois…!), ainsi que leurs petites sœurs, particulièrement ratées ! Et croyez-moi, des deux côtés il y a encore eu du niveau.

Chez moi, il semblerait qu’une fois ait tendance à devenir coutume. En effet, comme les années précédentes, dans mes pochettes préférées on retrouve en vrac : de l’ésotérique, peu de couleurs, de belles photos, des cercles et John Baizley ! (Vous pouvez consulter mes précédentes listes ici : 2012, 2011, 2010.)

Cette année encore, je ne saurais que trop vous conseiller de jeter une oreille sur par mal des groupes qui ont eu le bon goût d’afficher ces superbes pochettes sur leurs albums. Il y a bien quelques exceptions (oui j’aime beaucoup leur pochette, non je ne peux pas supporter les Editors par exemple ; je trouve Perseverance très très moyen ; Braids et Dawn of Midi ne m’intéressent pas), mais dans l’ensemble ce sont encore des groupes que j’apprécie.

bestcovers2013

01 – Cult of Luna / Vertikal
02 – Braids / Flourish perish
03 – All pigs must die / Nothing Violates This Nature
04 – Dawn of midi / Dysnomia
05 – Anciients / Heart of Oak
06 – Perseverance / Silence forever endless
07 – Elizabeth / Insomnia
08 – Editors / The Weight of your love
09 – Shining / Feberdrömmar I Vaket Tillstånd
10 – Subrosa / More constant than the gods
11 – Los Dissidientes del sucio motel / Arcane
12 – Kvelertak / Meir
13 – Queens of the stone age / Like clockwork
14 – Lumbar / First and last days of unwelcome
15 – Nick Cave / Push the sky away

En plus de belles pochettes, nous avons aussi eu droit à de très beaux objets cette année, comme cette édition du Messe I.X-VI.X d’Ulver, ou encore les différentes éditions du Pelagial de The Ocean (dont on reparle d’ailleurs bientôt…).

 


Et maintenant, sortez les lunettes de soleil, ça va faire mal aux yeux ! Que dire ? Pas grand chose ! Ma mauvaise foi est peut-être légendaire, mais je crois quand même que les images parlent d’elles-même… (et puis sincèrement, Arcade Fire, c’est vraiment pas bien du tout, enfin !)

En 2013 encore, quasiment que de l’indé branchouille et de la folk (oui bon, et aussi les photos de vacances d’Eric Clapton et le gros craquage de Black Flag)… une coïncidence ? Je ne crois pas, non !
Dommage néanmoins pour la pochette d’Emiliana Torrini, une artiste que j’apprécie beaucoup.
Et puis sérieusement, qu’a-t-il bien pu se passer dans les têtes de la bande à Karen O au moment de valider la pochette du nouveau Yeah Yeah Yeahs ?!

worstcovers2013

01 – Sallie Ford / Untamed beast
02 – Blood Orange / Cupid deluxe
03 – CSS / Planta
04 – Bob Dylan / Another self portrait
05 – Black Flag / What the
06 – Eric Clapton / Old sock
07 – Arcade Fire / Reflektor
08 – Yuck / Glow and behold
09 – Yeah Yeah Yeahs / Mosquito
10 – Thee oh sees / Floating coffin
11 – Parquet courts / Light up gold
12 – Of Montreal / Lousy With Sylvianbriar
13 -The Polyphonic Spree / Yes it’s true
14 – Cage the elephant / Melophobia
15 – Emiliana Torrini / Tookah

See you next year!

1 comment

  1. Pingback:Best / worst album art 2014. — Gaelle Brunet // Photographe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

error: Content is protected !!